Culte ensemble à distance du 11 avril 2021

Dimanche 11 avril 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=AA3o-SsGK2k    Chaine d’amour. JEM
  2. https://www.youtube.com/watch?v=O06S7AIa-rs        Plus esclave
  3. https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc  Mon secours est en toi IMPACT
  4. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M     Viens toucher ma vie (Hillsong)

Thème : Le service du chrétien, Jésus a besoin de toi !

Prédication de Luc Normandin

Jésus a dit : Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. (Matthieu 23. 11). Voilà tout un défi que Jésus nous a donné. Mais il y a une vérité importante pour commencer, le service pour Dieu commence par ou de l’église mais pas nécessairement pour et dans l’église.

          Mais avant d’aller plus loin avec vous, j’aimerais tordre certaines images que nous avons reçues.

          C’est quoi « une église » ? Ce n’est pas un bâtiment, ni une heure de réunion, … mais des hommes et des femmes qui ont donné leurs vies à Jésus et pour ce qui en est de l’église locale, c’est qu’ils se reconnaissent et se retrouvent et marchent ensemble.

          C’est quoi « un serviteur de Dieu » ? Ce n’est pas une personne qui a fait des études pour après faire du « ministère » … mais des enfants de Dieu qui veulent mettre à son service leurs talents ou leurs dons.

           Une parenthèse : je croie aux ministères que nous retrouvons dans Ephésiens 4 qui sont donnés pour équiper l’église pas pour faire tout le travail !

Et bien passons dans le vif du sujet : Il y a trois vérités dont nous devons nous souvenir pour le service.

          Vérité n° 1 : Tous les croyants sont appelés à être des serviteurs :

          Certes, nous ne sommes pas tous pasteurs, prophètes, apôtres … mais chacun est appelé au service. Je vous laisse chercher les passages et le méditer.

          Nous sommes …

  • créés pour le service (Eph. 2 :10)
  • sauvés pour le service (2Tim. 1 :9)
  • appelés pour le service (1 Pierre 2 : 9-10)
  • doués pour le service (1 Pierre 4 :10)
  • autorisés pour le service (Matt. 20 : 26-28)
  • préparés pour le service (Eph. 4 : 11-12)
  • utiles pour le service (1 Cor. 12 : 27)
  • responsables et récompensés pour notre service (Col. 3 : 23-24)

          Vérité n° 2 : Chaque « service » est important :

          Comme il n’existe pas de « petites personnes » dans le corps de Christ, il n’existe pas non plus de « services insignifiants ». Chaque « service » est important.

J’aime bien donner cette image pour illustrer cette vérité.

C’est comme les boulons qui tiennent nos roues de voiture. Un boulon, ce n’est pas grand-chose … au niveau poids, technologie, esthétique … mais sans les boulons sur mes roues (même sur une roue) je ne prends pas ma voiture.

Jésus a dit : Celui qui est fidèle en très peu de chose, est fidèle aussi dans les grandes choses ; Luc 16 : 10a

Ici, j’aimerais tordre une autre image que nous avons reçue. Dans le service il n’y a pas de système de progression, genre de commencer par des petits services pour arriver enfin à un vrai service reconnu par Dieu mais surtout par les autres.

Une petite pensée importante : « Une petite chose est une petite chose, mais la fidélité dans les petites choses est une grande chose » (Hudson Taylor).

          Vérité n° 3 : Nous dépendons les uns des autres :

          Aucun « service » n’est indépendant des autres. Comme un puzzle, chaque pièce est nécessaire pour compléter l’image. Les caractéristiques majeures de notre culture qui sont l’individualisme et l’indépendance doivent être remplacées par les concepts bibliques d’interdépendance et de complémentarité.

Pour se souvenir de cette vérité gardons à l’esprit l’image du corps humain. Paul nous donne le même exemple dans 1 Cor. 12

          Pour conclure, « Puisque chacun a reçu un don/talent mettez-le au service des autres en bons intendants de la grâce si diverse de Dieu. »1 Pierre 4.10

Dieu vous a confié des aptitudes, des dons et des talents uniques. Vos dons spirituels, vos goûts, vos capacités, votre personnalité et vos expériences font de vous la personne que vous êtes et vous différencient de toutes les autres.

Nous faisons tous partie du corps de Christ et chacun de nous est important.

Que vous les trouviez importants ou insignifiants, ils comptent aux yeux de Dieu.


Quand Dieu vous confie un don/talent, il veut que vous l’utilisiez. C’est comme un muscle : si vous le faites travailler, il se développe. Si vous ne l’utilisez pas, il s’atrophie. Si vous avez un talent, mais que vous craignez de l’utiliser, ou si vous êtes paresseux et n’en faites pas profiter les autres, vous finirez par le perdre. Comme dans la parabole des dix talents de Luc 19.
Mais si vous employez vos talents à bon escient, Dieu les multipliera. Si vous faites un bon usage de votre temps, Dieu vous en donnera davantage. Si vous dépensez votre énergie avec sagesse, Dieu vous la renouvellera. Si vous utilisez votre influence judicieusement, Dieu l’augmentera. Dieu bénira votre niveau de fidélité.

Je vous laisse une question


Utilisez-vous ce qu’il vous a donné pour le bien des autres, pour rendre ce monde meilleur ?

RDV de prières tous les lundis soir à 20h00.

Contact Timothée Jaccard. 076 675 94 85

Culte ensemble à distance du 4 avril 2021

Dimanche 4 avril 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=O06S7AIa-rs              Plus esclave
  2. https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc             Mon secours est en toi IMPACT
  3. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M    Viens toucher ma vie (Hillsong)
  4. https://www.youtube.com/watch?v=D83Xbsn4obk           À Toi la gloire O Ressuscité ! JEM

Thème : Vivre la puissance de la résurrection tous les jours !

Prédication de Luc Normandin

 « […] quelle est la puissance extraordinaire dont il dispose pour nous les croyants. Cette puissance est celle-là même que Dieu a manifestée avec tant de force quand il a ramené le Christ d’entre les morts […] » Éphésiens 1.19-20a

La résurrection de Jésus-Christ a montré toute la grandeur de la puissance de Dieu. C’est cette même puissance qui est à notre disposition aujourd’hui.

Nous pouvons tirer deux vérités importantes pour nous de ces versets de Paul aux Ephésiens.

INTRODUCTION :

Mais avant d’aller plus loin, nous devons être « certains » que la résurrection est une réalité. Il y a des personnes qui croient que c’est une fable, une belle histoire qui a été construite avec le temps pour nous donner une espérance. D’autres disent on verra bien, Mais non, il faut savoir maintenant ! Est-ce que c’est vrai ou faux ?

Je vous invite à regarder la vidéo suivante :

https://www.oui-dieu-existe.fr/?indice=resurrection-jesus-historique

Pour conclure ce point : je vous invite à lire le chapitre 15 de la deuxième épitre aux Corinthiens. Ici Paul défend la résurrection de Jésus-Christ. Il n’y a pas de place à autre chose.

12 Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité, comment quelques-uns parmi vous peuvent-ils dire qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? 13 S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. 14 Et si Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, et votre foi aussi. 15 Il se trouve même que nous sommes de faux témoins vis-à-vis de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ. Or il ne l’a pas fait si les morts ne ressuscitent pas. 16 En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. 17 Or, si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, 18 et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. 19 Si c’est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.

J’ai trouvé un commentaire qui résume l’importance de la résurrection pour nous chrétiens.

Commentaire : Si Jésus n’est pas ressuscité des morts, alors le christianisme a un gros problème ! En fait, si Jésus n’est pas ressuscité, alors le christianisme est inutile, les dimanches sont inutiles, les sermons sont inutiles, et la vie elle-même est inutile. Peut-être que tu n’as jamais pensé à la résurrection comme étant aussi importante, mais elle est une des doctrines fondamentales de la foi chrétienne. Si tu ne crois pas à la résurrection de Jésus-Christ, alors tu n’es pas sauvé. On ne peut pas être chrétien et renier la résurrection. Si Jésus n’est pas ressuscité, alors nos péchés n’ont pas été pardonnés, notre foi est inutile, et notre destinée éternelle n’est certainement pas le ciel.

PREMIÈRE VÉRITÉ :

Si Dieu est capable de ramener Jésus d’entre les morts, il peut gérer ou régler n’importe quel problème que vous lui confiez. Aucune difficulté n’est trop grande pour lui. Il est spécialisé dans les cas désespérés.

Vous dites peut-être : « Si vous voyiez l’état de mes finances », ou « Vous ne connaissez pas mes problèmes de santé » ou encore « Vous n’avez pas idée de la situation de mon couple, ma famille ». Et la liste peut s’allonger à l’infinie. Dieu connaît tout cela et il peut mettre la puissance de la résurrection en œuvre pour vous.

DEUXIÈME VÉRITÉ :

Dieu terminera ce qu’il a commencé en vous. Il n’est pas une personne pour arrêter quelque chose en chemin, de vous laisser tomber. Votre échec n’y changera rien. Vous pouvez avoir confiance en cette promesse de Philippiens 1.6 : « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous une œuvre bonne en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour du Christ-Jésus ».

Quelle que soit l’œuvre que Dieu a commencée dans votre vie, il la mènera à son terme. Il ne renoncera pas. Vous pouvez désespérer de lui, mais il ne désespérera jamais de vous.

Quel est le rêve que vous pensez que Dieu a pour vous ?

Et vous quel est le rêve que vous avez pour Dieu ?

CONCLUSION :

Voilà 2 vérités à vous redonner confiance pour votre destiné !

Pourquoi on peut avoir confiance dans ces 2 vérités ? Parce qu’il y a eu la résurrection.

OSER RÊVER AVEC DIEU, OSER DEMANDER À DIEU !

A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons,

Ephésiens 3 : 20

Nous vous souhaitons une joyeuse fête de Pâques. Et à partir de maintenant prenez l’engagement et dites : je veux vivre la puissance de la résurrection tous les jours.

Culte ensemble à distance du 28 mars 2021

Dimanche 28 mars 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U             Jésus sois le centre.
  2. https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc            Mon secours est en toi IMPACT
  3. https://www.youtube.com/watch?v=gdCkP1cBFW8            Ancre HILLSONG
  4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w           Jésus je te suivrai

Prédication de Géraldine Forster d’Orvin.

PARCE QUE TU AS DU PRIX ET QUE JE T’AIME

INTRODUCTION

Dans les années 1940, un psychologue américain, Abraham Maslow, a classé les besoins fondamentaux de l’être humain en 5 groupes : physiologiques, de sécurité, d’appartenance et de relations, de reconnaissance et de réalisation de soi

Ce modèle de pyramide des besoins a été revu depuis, car les priorités ne sont pas les mêmes que l’on vive dans un pays occidental ou en Afrique, dans un pays en guerre ou en paix, riche ou en développement.  Cependant, nos besoins et nos aspirations, eux, demeurent les mêmes, quels que soient notre âge, notre sexe, notre origine, ou notre culture.

La plupart de nos comportements, consciemment ou non, sont tournés vers ces buts, dont le besoin d’appartenance et de reconnaissance. En effet, tout être humain ressent le besoin d’être aimé, reconnu, d’avoir des relations avec autrui et de donner de l’amour en retour.

Certains vont se tourner vers les religions orientales ou le chamanisme ou d’autres croyances de ce genre, où ils sont en communion avec la nature, la terre, le cosmos, le grand tout, mais ils ouvrent toutes grandes les portes du monde spirituel, qui, lui, est loin d’être aimant et bienveillant.

D’autres, toujours dans cet objectif, un peu comme un caméléon s’adaptant à son environnement, jouent un rôle et changent en fonction des personnes avec lesquelles ils se trouvent.  Avec le risque parfois de s’y perdre en route, et ne plus savoir vraiment qui ils sont.

Ex : Je me rappelle comme si c’était hier d’un épisode de ma vie lorsque j’étais enfant : le vendredi après-midi, nous avions les cours de chant et de solfège que quasiment personne n’aimait, de plus un vendredi après-midi … quelle idée !!

Et là, pour la 1ère fois de ma vie, j’ai séché ce cours et suis allée me promener avec d’autres filles de ma classe : pourquoi, juste pour faire comme elles, être acceptée et leur montrer que je n’étais pas qu’une intello coincée … je peux vous dire que je n’ai pas profité du tout de cet après-midi, car la culpabilité et la honte me sont tombées dessus immédiatement … je savais dans mon for intérieur que ce que je faisais n’était pas bien et je ne l’ai d’ailleurs plus jamais refait !

Alors, me direz-vous, ce n’était pas si grave : non, mais si nous sommes prêts à agir ainsi pour de petites choses, nous pouvons le refaire pour des choses plus importantes, avec des conséquences plus graves.

Cela peut nous amener à dire, à penser ou faire des choses que nous allons regretter plus tard : voler, mentir, frauder, consommer certaines substances, ou critiquer et rabaisser les autres, simplement pour être accepté et montrer que nous sommes semblables.

Nous l’avons certainement tous vécu au moins une fois et avons des exemples qui nous viennent en tête, que ce soit sur notre place de travail, à l’école, avec les amis, ou même sur les réseaux sociaux. Peut-être qu’à un moment ou un autre, nous nous sommes laissés emporter par le courant, p. ex la critique facile sur une collègue, une autre maman, un professeur.

Mais quelles que soient les stratégies adoptées afin de nous faire accepter, elles ne sont jamais idéales : elles nous poussent à brader nos valeurs, notre personnalité, nous rendent prisonniers des désirs et des exigences des autres, mais également des nôtres, avec tout ce que cela entraîne comme conséquences. Ou alors nous nous retrouvons seuls et mis de côté, car nous n’entrons pas dans ce jeu de rôles. 

Au final, nous sommes souvent frustrés, déçus et blessés, car l’homme est imparfait et Jérémie 17.9 nous dit également que le cœur de l’homme est tortueux par-dessus-tout, et méchant.

Attention, cela ne veut pas dire que tout est à jeter aux orties, car nous pouvons vivre aussi de belles choses avec notre famille, notre conjoint, nos amis, mais il restera toujours un sentiment d’insatisfaction dans nos cœurs, un besoin inassouvi en nous.


AMOUR PARFAIT

Est-ce perdu d’avance ?  Non, car il est un lieu où nous sommes reconnus, aimés et pouvons aimer en retour, c’est auprès du CŒUR de DIEU. 

Ce besoin au fond de notre cœur, cette aspiration, découlent de notre séparation d’avec NOTRE CREATEUR : DIEU seul peut combler parfaitement cet espace vide en nous. Contrairement à l’amour humain, conditionnel et imparfait, l’AMOUR de DIEU est INCONDITIONNEL et PARFAIT.

IL ne dépend pas de nous, de notre physique, de notre statut social, de nos actes, bons ou moins bons, IL EST, tout simplement, IL est le reflet du CŒUR et de la PERSONNE de DIEU, SA nature, c’est L’AMOUR.

Malgré nos imperfections, nos échecs, notre passé, ou ce que les autres pensent ou disent de nous, nous sommes aimés de DIEU de toute éternité, c’est une certitude, et IL l’a prouvé de la manière la plus incroyable qui soit, en mourant sur la CROIX pour chacun de nous.

IL nous a formés, IL nous a créés dans un but, celui d’être en RELATION avec LUI, alors que nous étions loin de LUI –

Esaïe 43.1-7 Ainsi parle maintenant l’Eternel, qui t’a créé, ô Jacob ! Celui qui t’a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi !

BIENVENUE A LA MAISON

DIEU nous a aimés le 1er, envers et contre tout. JESUS a pris notre place, et par SON œuvre, nous sommes rachetés et pardonnés. Toute personne qui demande pardon et reçoit JESUS dans sa vie devient un enfant de DIEU. DIEU nous adopte comme SA fille et SON fils. Un acte officiel est posé dans le ciel, nous sommes SES enfants.

Que se passe-t-il dans une famille lorsqu’un enfant vient au monde ? C’est la joie, on est heureux, on fait la fête … c’est la même chose dans la famille de DIEU – quand nous sommes venus à CHRIST, il y a eu une grande joie dans le ciel pour toi et pour moi ! DIEU et tous les anges se sont réjouis de ta nouvelle naissance, parce que tu as du prix et de la valeur, ne l’oublie jamais !

Et c’est encore le cas pour chaque personne qui se tourne vers DIEU, et cela est le cas pour toute la famille, les frères et sœurs que nous sommes également.

Luc 15:10 De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.

Alors comme pour tout enfant qui naît et grandit, nous sommes en marche, nous apprenons et grandissons. Nous avons des victoires, des sujets de joie, mais parfois aussi des luttes, des doutes, parfois nous tombons. Et quand c’est le cas, nous pouvons être tentés de douter de l’amour de DIEU.

Mais est-ce qu’un enfant cesse d’être le fils ou la fille de ses parents lorsqu’il fait une bêtise ? Nous qui sommes parents, cessons-nous d’aimer nos enfants lorsqu’ils nous désobéissent ?  Non, bien sûr … nous serons peut-être fâchés, déçus, attristés pour un temps, mais notre enfant reste notre enfant, quoiqu’il fasse. Il en est de même pour notre PÈRE CELESTE : si nous qui sommes imparfaits, aimons toujours nos enfants quoiqu’ils fassent, LUI qui est PARFAIT, ne fera-t-IL pas de même ?  Nous ne cessons pas d’être SES enfants lorsque nous chutons ou désobéissons, car SON amour est toujours le même, constant.

Mais attention, cela ne signifie pas que nous avons carte blanche pour faire n’importe quoi …

Mais nous avons besoin de venir à SES pieds et de reconnaître nos fautes afin d’être pardonnés, et c’est exactement ce que nous faisons en tant que parents avec nos propres enfants.

Alors, quand nous avons cette petite pensée qui souffle dans notre oreille : non, tu ne peux plus te présenter devant DIEU après cela, tu n’es plus digne de SON amour … chassons ce mensonge et déclarons ce que DIEU dit à notre sujet : je suis SA fille, SON fils, et rien ne peut changer cela.

Personnellement, j’ai adopté cette stratégie : dès que cette pensée apparaît dans ma tête, je la fais taire tout de suite, je demande pardon à DIEU si j’ai fait ou dit quelque chose qui n’était pas top et je réaffirme qu’IL est mon PÈRE et que je veux le suivre.

En agissant ainsi, nous éteignons les traits enflammés du diable, c’est le boulier de la FOI.

Jean 1.12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, (La Parole, Jésus) elle a donné le pouvoir de devenir enfants de DIEU, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de DIEU.

LE SCEAU DE L’ESPRIT

En tant qu’enfants de DIEU, nous recevons un gage de notre appartenance à DIEU, le ST-ESPRIT. 2 Cor. 11.22 le compare à un sceau que l’on apposait à toute marchandise changeant de propriétaire. Il est également dit que le ST-ESPRIT représente les arrhes, un acompte de notre héritage qui nous est réservé dans l’éternité. Ainsi, quand l’ESPRIT SAINT vient habiter en nous, IL est le signe de notre changement de propriétaire, nous n’appartenons plus au diable, ni à nous-mêmes, mais à DIEU. 

Et quand on y pense, quelle folie ! Est-ce que nous nous rendons compte que DIEU LUI-MEME, car SON ESPRIT, la 3ème personne de la TRINITE vit en nous afin de nous guider et nous conduire dans toute la vérité !!

EN ROUTE

DIEU vivant en nous, forcément, cela nous change du tout au tout : il n’est pas possible que nous restions les mêmes qu’auparavant, lorsque nous étions sans DIEU.  Une œuvre et une transformation s’opèrent en nous, petit à petit : DIEU nous guérit, nous libère et nous amène toujours plus dans SA ressemblance.

En tant que SES fils et SES filles, nous sommes appelés à LUI ressembler toujours plus, à être transformés dans notre caractère et nos valeurs, comme un petit enfant qui va prendre exemple sur ses parents et les imiter.

Et cela se fait au travers de nos temps de prière, de lecture, d’échanges avec les autres, mais aussi au travers des circonstances de nos vies, bonnes ou moins bonnes, que DIEU utilise pour travailler nos cœurs.

Soyons attentifs lorsqu’un souvenir douloureux, une blessure revient à la surface ne l’ignorons pas, ne le cachons pas, car c’est DIEU qui est en train de faire une œuvre en nous.  Amenons cela à DIEU et laissons-Le nous toucher et nous guérir.

De la même manière, si le ST-ESPRIT vient nous titiller à propos d’un trait de caractère qui n’est pas top, comme la colère ou l’anxiété, soyons confiants et demandons à LUI de nous aider à changer cela. DIEU est toujours à l’œuvre en nous, mais IL désire notre participation ACTIVE dans ce processus de transformation de nos vies. IL ne s’intéresse pas qu’à notre esprit, mais à toute notre personne, corps âme et esprit, et IL est le SEIGNEUR de toute notre vie, pas juste d’une partie ! Tout en nous a été racheté et est appelé refléter CHRIST, esprit âme et corps.

Personnellement, j’avais de la peine à accepter que DIEU prenne plaisir à me bénir, moi si insignifiante et imparfaite : dans la prière, je lui ai demandé de changer mon regard sur moi-même, et cela est en train de changer petit à petit, peu à peu, et c’est cela que DIEU désire faire en nous, nous tirer en avant, toujours plus près de LUI, près de SON cœur. 

OSER REVER

Que se passe-t-il avec une plante lorsqu’elle est dans de la bonne terre, reçoit les nutriments dont elle a besoin, de la lumière, de l’eau en suffisance ? Elle prospère, étend ses racines, prend de la force, fabrique de la sève, pousse, produit des feuilles et parfois même des fleurs et des fruits.

Le processus est identique pour nous, même si nous ne sommes pas des plantes, fort heureusement. Dans la présence de DIEU, dans l’intimité de SON cœur, quand nous savons qui nous sommes et où nous allons, nous prospérons, grandissons, prenons de la hauteur. DIEU met des convictions dans nos cœurs, et cela nous donne une stabilité, une assise, notre FOI grandit – et ce climat de FOI permet aux dons et aux fruits de l’ESPRIT de grandir dans nos vies, comme les fleurs et les fruits.

Avez-vous déjà regardé un enfant qui se sent aimé et protégé ? Il est confiant et cela le libère dans sa personnalité et sa créativité : il joue, dessine, peint, chantonne, essaie des choses nouvelles, crée des oeuvres-d’art sur les murs, les meubles, car il se sent bien et laisse libre court à son imagination et ose des choses, il est lui-même.

Et c’est cela qui se passe en nous quand nous sommes dans le creux de la main de DIEU, quand nous avons cette joie et cette paix dans notre cœur. Nous développons des choses nouvelles, avons des projets, des rêves, des idées germent sur nos cœurs, et c’est bon et c’est juste. DIEU est CREATEUR, et désire se glorifier aussi au-travers de cela dans nos vies.

Mais j’aimerais souligner que cela n’est pas réservé aux plus jeunes : en tout temps, quelle que soit notre saison de vie, DIEU met des projets sur nos cœurs. Alors bien sûr, ils seront peut-être moins remuants à 60 ou 80 ans qu’à 20 ou 30 ans, mais regardez Abraham, Isaac lui a été donné alors qu’il était déjà avancé en âge.

L’année passée, j’ai pu voyager en Afrique, et j’ai touché de ma main les eaux du fleuve Congo : jamais je n’aurais imaginé cela possible, moi qui, enfant, voyageais par procuration en parcourant les cartes de géographie … même si je n’avais jamais prié pour cela ou demandé quoique ce soit, je crois que DIEU, à SA manière, m’a fait une surprise, un clin d’œil. Parce que tous ces moments passés à rêver sur les cartes de géographie, enfant, IL les a vus ! Et tous tes rêves, mêmes enfouis, Il les voit également, pour autant bien sûr, qu’ils soient conformes à la volonté de DIEU.

Mais si nous cherchons SON cœur et le Royaume de DIEU, toutes choses nous seront données par-dessus. N’ayons pas peur de LUI parler de ce qui est sur nos cœurs et osons encore rêver en DIEU et laissons-nous surprendre.

MON PAPA EST LE PLUS FORT

Les épreuves et les difficultés ne disparaissent pas de nos vies parce que nous sommes SES enfants, car aucun parent ne va enfermer ses enfants dans une prison ou sous une bulle pour les protéger.

Elles ne sont ni une punition de DIEU, ni un signe que nous avons péché peut-être par inadvertance … j’ai souvent entendu cela, et ce n’est pas juste. Alors oui, certaines choses compliquées ou douloureuses peuvent être le fruit de nos mauvais choix, mais pas une punition de DIEU nous frappant ou nous tournant le dos, car nous sommes SES enfants.

Alors, comment réagit un enfant lorsqu’il se fait mal, tombe, a peur ou est attristé ?

Il se réfugie auprès de ses parents, plutôt la maman pour les petites choses et le papa quand c’est un peu plus compliqué, par exemple quand il se fait embêter par des plus grands ou intimider.

Nous aussi, dans les difficultés, les épreuves, nous pouvons courir auprès de notre PÈRE pour chercher le réconfort et la consolation. Nous pouvons LUI donner ce qui est pesant, ce qui nous attriste ou nous fait peur et nous attendre à LUI.

Comme pour le petit enfant à qui on va mettre un sparadrap, rassurer, consoler, et à qui on va donner un bisou avant de le laisser repartir, DIEU veut nous donner quelque chose : Sa paix, SA joie, une confiance renouvelée, un encouragement. Peut-être que ce sera une Parole de SA part, claire, une indication pour la suite ou une conviction que c’est à nous de prendre autorité sur cette situation. Comme pour petit enfant que ses parents consolent, DIEU est là avec nous dans chaque situation, et IL ne nous laisse pas les mains vides, mais s’occupe de nous.

Restons confiants et attentifs, les épreuves, comme pour ce petit enfant, nous amènent à chercher DIEU, à dépendre de LUI et à rester humbles. Et lorsque la tourmente est apaisée, nous réalisons que notre FOI a été fortifiée et a grandi.

J’aime bien l’attitude confiante du petit enfant envers son père : quelle que soit la situation, il ne doute pas un instant que son papa est le plus beau, le plus intelligent, le plus fort, bref, le meilleur et qu’il a toutes les solutions !

Mon papa, il est plus fort que le tien … et c’est vrai, notre papa céleste est le plus beau, le plus fort et il bat tous les méchants papas (surtout le père du mensonge).

Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront pas ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas.3 Car je suis l’Eternel, ton Dieu, le Saint d’Israël, ton sauveur : je donne l’Egypte pour ta rançon, l’Ethiopie et Saba à ta place. 4 Parce que tu as du prix à mes yeux, parce que tu es honoré et que je t’aime, je donne des hommes à ta place.

MA FAMILLE

Romains.12:5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.

Notre PÈRE a une grande famille et lorsque nous devenons SES enfants, nous héritons du coup d’un grand nombre de frères et sœurs, là où nous vivons, dans notre église locale, mais aussi dans le monde entier.

Comme pour une famille normale, l’entente entre frères et sœurs n’est pas innée et ne coule pas de source, car chacun doit apprendre à se connaître et trouver quelle est sa place dans la famille. Il y aura parfois des chamailleries, mais il n’en demeure pas moins que les enfants restent frères et sœurs.

Il en est de même pour nous : nous apprenons à nous connaître, à nous aimer et servons DIEU ensemble, chacun avec sa personnalité et ses dons, dans l’humilité et le respect mutuel, sous la conduite des responsables et du ST-ESPRIT.

Spirituellement, notre unité les uns avec les autres est déjà là, établie en CHRIST. Mais comme pour nos propres vies, nous avons à nous approprier ce que JESUS a fait pour nous et l’amener dans notre réalité quotidienne, dans nos rapports les uns avec les autres.

Si nous grandissons uniquement dans notre relation verticale avec DIEU, et ne nous préoccupons pas des autres, autant les frères et sœurs dans la foi que ceux qui ne connaissent pas JESUS, ce n’est pas juste, il y a un souci.

L’appartenance à DIEU nous amène toujours plus à aimer notre prochain, nos frères et sœurs en CHRIST premièrement puis ceux du dehors.

Je ne peux pas aimer DIEU sans aimer mon frère ou ma sœur et ceux qui ne sont pas encore à DIEU, ou inversement.

Je crois que tout ce que DIEU fait est juste, bon et parfait – SON amour est pour tout homme, quel qu’il soit … ainsi, aspirons à aimer DIEU, à nous aimer nous-mêmes, à aimer notre prochain, nos frères et sœurs dans la foi et ceux qui ne le connaissent pas encore.

CONCLUSION

1 Cor. 3.9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.

Seul l’amour de DIEU nous garde dans la paix et la sécurité. C’est uniquement en LUI que nous pouvons être libres d’être nous-mêmes, tels qu’IL nous a créés et voulus. Tu es fille, tu es fille dans la maison du PÈRE, rempli du ST-ESPRIT, c’est une réalité.

Nous avons reçu l’autorité de marcher sur les serpents et les scorpions, et toute la puissance du mal, le doute et la culpabilité en font partie.

Je crois qu’il est juste pour certains de prendre autorité sur vos pensées et de déclarer publiquement qui vous êtes en CHRIST. Reprenez ce qui vous a été volé, quand vous êtes seuls à la maison, déclarez qui vous êtes, un fils, une fille de DIEU. N’ayons pas peur d’affirmer notre identité, qui nous sommes et qui est notre PÈRE, le plus beau, le plus fort ! Ce n’est pas de l’orgueil mais de la fierté, et une réalité.

Aspirons à grandir, à prospérer, à connaître toujours plus DIEU et à rêver à nouveau avec LUI, quel que soit notre âge – la créativité au milieu de vous

RDV de prières tous les lundis soir à 20h00.

Contact Timothée Jaccard. 078 781 94 85

Culte ensemble à distance du 14 mars 2021

Dimanche 14 mars 2021
IMPULSION 2021
. »Si nous vivons par l’Esprit,
marchons aussi selon l’Esprit. » (Galates 5.25).


Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U Jésus sois le centre.
2. https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc Mon secours est en toi IMPACT
3. https://www.youtube.com/watch?v=gdCkP1cBFW8 Ancre HILLSONG
4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w Jésus je te suivrai

Prédication par le pasteur Luc Normandin

Culte pour aller plus loin dans une réflexion sur le Saint-Esprit.

J’ai déjà vu des gens opposer la Parole de Dieu au Saint-Esprit ou mettre en avant l’un plus que l’autre. Ce matin j’aimerais voir avec vous quelques bases bibliques de la vie avec le Saint-Esprit.

1) Il n’y a pas d’opposition entre Parole et Saint-Esprit :
« Jésus leur répondit : N’êtes-vous pas dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la Puissance de Dieu ? » (Marc 12 :24)

La Parole et l’Esprit (la Puissance de Dieu) vont ensemble.

Pour certains, il y a …

1.L’incompréhension de la Parole de Dieu, qui seule nous fait naître de nouveau par le Saint-Esprit : « … vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la Parole vivante et permanente de Dieu » (1 Pierre 1 :23)

2. L’incompréhension de la Puissance de Dieu, qui est le seul vrai fondement de notre foi : « Ma Parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la Puissance de Dieu »
(1 Corinthiens 2 : 1-5)

Lorsque nous acceptons Jésus comme notre Sauveur personnel, le Saint-Esprit vivifie la Parole de Dieu et manifeste sa puissance dans notre vie pour nous faire naître à une vie nouvelle.

Il est très important de se souvenir l’une ne va pas sans l’autre :

La Parole sans l’Esprit mène au pharisianisme et à la religion morte.

L’Esprit sans la Parole mène au déséquilibre au mystisique et au fanatisme.

2) Ni raison ni intuition mais révélation :

Le christianisme n’est pas le fruit d’une évolution ni d’une initiation mais de la révélation que nous trouvons dans Sa Parole et dans l’action de Saint-Esprit. En quelques mots, la « vérité » n’est pas dans l’empirique ni dans l’intuition mais dans ce que nous recevons de Dieu à travers ses deux canaux.
C’est un peu à l’image de notre cerveau … là je sais que je schématise ! Il y a d’un côté la raison et de l’autre l’intuition. Certaines personnes aimeraient utiliser l’un ou l’autre côté en pensant que c’est suffisant pour leur foi. Mais sans la révélation c’est voué à l’échec. Ceux qui sont plus raison vont pencher du côté de la Parole de Dieu et ceux qui sont plus intuition du côté de l’Esprit. Mais Dieu nous appelle à effectuer un travail d’équilibriste, à rechercher une croissance dans les 2 domaines mais à partir de la révélation (Parole et Esprit). Pour les « raisonneurs » c’est de plus regarder du côté de l’Esprit et pour les « rêveur » c’est pour eux de plus regarder du côté de la Parole.

3) Il vous est avantageux :

« Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera
un autre consolateur afin qu’il demeure éternellement avec vous. » Jean 14.16

Il vous est déjà arrivé d’envier Pierre, Jean, Jacques et les autres apôtres pour le privilège qu’ils ont eu de voir Jésus en chair et en os. Peu avant de partir, Jésus enseigna à Ses disciples qu’Il leur donnerait un autre consolateur. Le mot « autre » est très intéressant. Souvent dans le grec pour parler de l’autre, deux mots sont généralement utilisés : Hétéro signifiant un autre différent, ou Homo, voulant dire un autre pareil. Là le mot utilisé n’est ni l’un ni l’autre, c’est « Allos », se traduisant par identique en tous points. Aucune différence possible !
Par exemple vous pouvez avoir deux livres Hétéros. Ils n’ont pas le même format, ni la même histoire, la même couleur de couverture ou le même nombre de pages, etc. Ce sont bien deux livres, mais ils sont différents, ils sont Hétéros. Cependant s’ils sont pareils : même auteur, même histoire, même format, même année de parution, etc. alors on parle de deux livres identiques, ils sont Homos. Cependant deux livres Allos voudraient dire que non seulement ils sont pareils (histoire, format, couleur, année de parution) mais en plus ils sont surlignés avec les mêmes couleurs, sur les mêmes mots avec la même intensité, usés exactement au même endroit, notifiés à la même page, avec le même crayon et la même écriture. Bref, c’est impossible.

Lorsque Jésus enseigne ses disciples, Il ne leur dit pas qu’Il va envoyer un autre différent (Hétéro) ou un autre pareil (Homo) mais avec quelques variantes. Non, Il va envoyer Celui qui Lui est identique en tous points (Allos). Sachez que vous n’avez pas à envier les disciples car le Saint-Esprit qui habite dans chaque enfant de Dieu est le Allos de Jésus. Vous n’avez pas moins que Pierre, Jacques et Jean…

Aujourd’hui, réalisez le privilège dont vous êtes l’objet. Le Seigneur lui-même par Son Esprit est en vous et tout comme Jésus enseignait ses disciples, le Saint-Esprit est en vous pour vous communiquer la bonne direction, vous enseigner ou vous consoler. Gloire à Dieu.


Conclusion pour ce matin :

Il n’y a pas d’opposition entre l’Esprit et la Parole … ont à besoin des deux.

Nous devons grandir dans la révélation … et non seulement dans nos raisonnements et nos intuitions.

Et le Saint-Esprit, c’est Jésus avec nous !


Le dernier verset pour la route :

« L’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jean 14 :26)

Mini Quiz sur le Saint-Esprit : 12 questions

1)La première fois que l’on discerne le Saint-Esprit dans la Bible, c’est où ?
2) Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel
Nous trouvons ce verset dans quel livre de l’A.T. ?
3) Qui a dit et à quel endroit : « l’Esprit du Seigneur est sur moi … » ? Et c’est où dans les écritures, un indice, c’est dans le N.T. ?
4) Quel évangéliste parle le plus du Saint-Esprit ?
5) Quel est le livre de la Bible surnommé l’évangile du Saint-Esprit ?
6) Quelle fête juive est particulièrement liée au Saint-Esprit ?
7) Quels sont les 2 éléments naturels qui sont mentionnés lors du commencement de l’Église ?
8) Il est possible d’attrister le Saint-Esprit. Vrai ou faux ?
9) Est-ce que l’on trouve le mot Trinité dans la Bible ?
10) En hébreux, le mot Saint-Esprit est-il masculin, féminin ou neutre ?
11) Quel objet a un nom dont la racine grecque est identique à celle du Saint-Esprit ?
Est-ce que c’est : une couverture, un pneu ou un sparadrap ?
12) Dans les Actes des Apôtres, que croient les gens qui entendent parler les chrétiens à la suite de l’effusion du Saint-Esprit ?
Que ce sont des fanatiques
Qu’ils ont bu du vin
Qu’ils sont simplets

Culte ensemble à distance du 7 mars 2021

Dimanche 7 mars 2021

INFO : le concert Passion 25 du 7 mars 2021 à 17h00 de Philippe Decourroux pour différentes raisons n’aura pas lieu à la Collégiale de Saint-Imier mais dans les locaux du Roc. En raison des mesures sanitaires, il n’est pas possible d’assister au concert en présentiel. Mais voici le lien du lives : https://youtu.be/Q_38MHtEB3g
Au plaisir d’être avec vous.
IMPULSION 2021
. »Si nous vivons par l’Esprit,
marchons aussi selon l’Esprit. » (Galates 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

1. https://www.youtube.com/watch?v=MiS1nWBKG90 Plus esclave (Béthel)
2. https://www.youtube.com/watch?v=SBrKQN5lAMg En toi je sais qui je suis
3. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M Viens toucher ma vie
4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w Jésus je te suivrai
5.
Prédication de Luc Normandin
Thème : l’Esprit pour la liberté…
Introduction :

Le Seigneur veut que nous entrons dans notre vie de liberté. Mais comment ? Jésus a dit dans Jean 8 : 32 « Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres ». La vérité, c’est la Parole de Dieu … et cette parole est activée, devient vie par la présence de l’Esprit-Saint en nous. Quand nous marchons par l’Esprit nous avançons dans notre liberté.
Trop de personnes sont esclaves de la peur, de fausse conception et de mensonges, de chaines qui les empêchent de rentrer dans leur destinée.

Un premier pas :
Tout au long de la Bible, nous voyons l’illustration d’une vérité importante : le Saint-Esprit libère sa puissance dès l’instant où vous faites un pas de foi.

Un exemple : Avant de rentrer dans le pays promis (nous le lisons dans Josué 3), Josué fut confronté à un obstacle infranchissable (He oui les eaux du Jourdain sont gonflées), et les mêmes eaux du Jourdain ne se séparèrent que lorsque les sacrificateurs posèrent la plante des pieds dans le courant dans un acte d’obéissance et de foi. N’oubliez jamais l’obéissance libère la puissance de Dieu.

Dieu veut que vous fassiez le premier pas.
N’attendez pas de vous sentir fort ou sûr de vous. Avancez dans votre faiblesse et faites ce qui est juste en dépit de vos craintes et de vos sentiments. C’est ainsi que vous coopérez avec le Saint-Esprit et que votre caractère s’affermit. Et il n’y a pas de raccourcie.

La Bible compare la croissance spirituelle à …
une graine,
un édifice
ou un enfant qui grandit.
Chacune de ces images implique une participation active :
une graine doit être semée et soignée,
un édifice doit être construit – il ne sort pas tout seul de terre –
et les enfants ont besoin de manger et de bouger pour grandir.

IMPORTANT DE SE SOUVENIR : Les efforts n’entrent pour rien dans notre salut, mais ils jouent un grand rôle dans notre croissance spirituelle. À au moins huit reprises, le Nouveau Testament nous exhorte à nous « efforcer » de grandir à la ressemblance de Jésus.

Efforcer signification : lutter avec des adversaires, lutter avec des difficultés et des dangers.

Luc 13 : 24 Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.

Ephésiens 4 : 3 Vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix

2 Timothée 2 : 15 Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.

On voit ici qu’il ne s’agit pas d’attendre passivement !
On n’est pas là à se tourner les pouces !

1-2-3 GO
Dans Éphésiens 4.21-24, Paul explique les trois étapes pour devenir comme Christ.
« si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. »


Premièrement, nous devons décider de renoncer à notre ancienne manière de vivre : « […] vous dépouiller […] de la vieille nature qui se corrompt par les convoitises trompeuses » Éphésiens 4.21-22.
BREF : changer de direction… c’est cela la conversion !
Deuxièmement, nous devons changer notre façon de penser : « être renouvelés par l’Esprit dans votre intelligence »
Nous retrouvons la même idée dans Romains 12.2 : Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Le mot grec traduit par « transformés », metamorphosis (employé dans 2 Corinthiens 3.18 « nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire ») est utilisé aujourd’hui pour décrire la mutation spectaculaire de la chenille en papillon. C’est une belle image de ce qui nous arrive sur le plan spirituel lorsque nous laissons Dieu diriger nos pensées (important nous sommes/ devenons ce que nous pensons) : nous sommes changés depuis l’intérieur, nous devenons plus beaux et libres dès lors de nous porter vers de nouveaux sommets.

Troisièmement, nous devons revêtir le caractère de Christ en acquérant de nouvelles habitudes agréables à Dieu.
Votre caractère est essentiellement la somme de vos habitudes ; c’est votre façon de vous comporter en général.
On parle comment ?
On agit comment ?

La Bible dit : « Revêtez-vous de la nouvelle nature, qui est créée à la ressemblance de Dieu et se manifeste dans la vie juste et sainte qu’inspire la vérité » Éphésiens 4.24.

Conclusion :
Je vous demande de ne pas stagnez dans votre croissance spirituelle. Parce que c’est là que se trouve votre liberté et aussi des autres autours de vous. Faites un pas de foi et acceptez de coopérer avec le Saint-Esprit afin de grandir à la ressemblance de Jésus.

Une dernière info :
RDV de prières par vidéo
tous les lundis soir à 20h00.
Contact Timothée Jaccard.

Culte ensemble à distance du 21 février 2021

Dimanche 21 février 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U Jésus sois le centre.
2. https://www.youtube.com/watch?v=0aTLfEWuKUc Mon secours est en toi IMPACT
3. https://www.youtube.com/watch?v=gdCkP1cBFW8 Ancre HILLSONG
4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w Jésus je te suivrai

Prédication de Jacques & Dominique Lachat

Thème : Se préparer à des temps difficiles

Introduction
J’aimerais vous partager ce matin quelques réflexions pour donner suite à un séminaire que j’ai suivi en ligne avec Jeunesse en Mission au mois de janvier. Le séminaire était en rapport avec une prophétie que Tom Bloomer, le responsable de l’Université des Nations de JEM à Burtigny. Tom a donné en septembre 2019 à Tavannes lors d’un séminaire sur « discerner les temps » une prophétie qui disait en résumé que nous allons au-devant de sept années difficiles, ou sept années de vaches maigres. Cette prophétie a été plusieurs fois confirmée selon lui. Pour lui, ces années difficiles pourraient commencer déjà en 2022.

Bien sûr il s’agit là d’une prophétie et comme toutes prophéties, elle demande du discernement.
Le but de ma prédication n’est surtout pas de vous faire peur. Ce n’était d’ailleurs pas du tout l’état d’esprit de ce séminaire qui était là plutôt pour chercher des solutions si des temps difficiles devaient arriver. Toutefois, je trouve que c’est nécessaire d’être attentif à ce que Dieu pourrait nous dire pour nous prévenir de ce qui va arriver. Ces avertissements peuvent venir des chrétiens tout comme des non-chrétiens. Soyons sensible à ce que Dieu veut nous dire.

Je vais vous partager ici quelques éléments qui ont été donnés durant les séminaires ainsi que mes réflexions personnelles et ma manière de voir les choses.

1. L’importance de se préparer
Encore une fois, le but de ce type de prophéties n’est pas de nous faire peur mais de nous aider à nous préparer pour ne pas être pris au dépourvu lorsque des situations difficiles peuvent arriver. Personnellement, je préfère me préparer pour des difficultés qui n’arriveront peut-être jamais plutôt que d’être pris au dépourvu si un temps difficile survient.

J’aimerais à ce propos citer la parabole des 10 jeunes filles dont Jésus nous parle dans Matthieu 25. En résumé, 10 jeunes filles se préparent à aller rencontrer leur époux. Cinq sont sages et prennent avec elles une réserve d’huile pour leur lampe. Cinq autres sont inconscientes ou étourdies ou folles, ça dépend comment on voit la chose, et ne prennent pas de réserve. Au milieu de la nuit, lorsque le moment arrive où elles doivent rencontrer leur époux, celles qui n’ont pas de réserve non plus d’huile et en demandent aux autres. Mais les autres disent ne pas en avoir assez pour tout le monde et elles les envoient acheter de l’huile au magasin. Lorsqu’elles reviennent, c’est trop tard, la porte est fermée et elles ne peuvent plus entrer.
Cette parabole nous enseigne, entre autres, l’importance de se préparer, de prévenir. Il faut se préparer lorsque ça va encore bien, aller acheter de l’huile la journée et faire la réserve nécessaire à prendre avec soi. Lorsque les problèmes arrivent, ce n’est plus le moment de se préparer, c’est trop tard.

2. Comment se préparer
Nous allons voir maintenant comment se préparer si une crise arrive. Si des années difficiles survenaient, il y aurait assez rapidement le problème du manque de nourriture. Il faut savoir que la Suisse ne produit même pas la moitié de ce que l’on consomme. S’il devait y avoir un problème de fermeture de frontières, par ex, ça serait catastrophique.

La première chose à faire, c’est d’avoir une réserve chez soi.
C’est important d’avoir une réserve de nourriture avec des produits qui se gardent, comme des pâtes, du riz, de l’huile, des boites de conserve, etc. Lorsque l’on a besoin de quelque chose, on le prend devant dans la réserve et on le remplace ensuite lorsque l’on va au magasin. Ainsi la réserve reste toujours la même et l’on consomme les produits avant qu’ils soient périmés.

Mais cela ne suffira pas à long terme. Pour cela il faudra que l’on se mette ensemble, au sein de l’église d’abord, entre voisins aussi, et surtout que l’on se mette avec les producteurs que sont les agriculteurs et les maraîchers. Tom Bloomer trouve par exemple que le concept des paniers de légumes et de viande qui nous sont livrés à domicile et qui proviennent directement du producteur est un moyen à développer. En cas de manque de nourriture, il pense que les gens qui seront dans ces réseaux vont moins manquer que les autres.

Il y a également plein d’autres moyens pour faire face à une telle situation. Si on a du terrain, on peut cultiver un potager et un verger comme complément, développer des jardins partagés, cultiver des plantes aromatiques sur son balcon pour éviter des carences, etc. C’est important d’écouter ce que le Saint Esprit veut nous demander de faire et de savoir que si l’on fait notre possible, le Seigneur, lui, fera l’impossible.

Pourquoi se préparer
Après avoir vu l’importance de se préparer et comment se préparer, nous allons voir pourquoi se préparer. Se préparer à anticiper des situations difficiles, ce n’est pas seulement pour soi mais aussi, et je dirais même surtout pour les autres. Lors du culte du dimanche 7 février, à la fin des trois jours de jeunes et prière, Renate nous a partagé que lors d’une rencontre des Fabricants de Joie, il y a deux ans, des prophéties avaient été données disant que l’on vivra un temps de réveil. Il y a trois clés pour vivre ce réveil : tout d’abord il y a l’unité entre nous, ensuite la repentance et troisièmement être des arches pour accueillir. La repentance, c’est évident, est nécessaire pour que le réveil arrive. L’unité entre nous aussi, et dans des situations difficiles elle est encore plus importante. Pas seulement entre les membres d’une église mais aussi entre les chrétiens des différentes églises et confessions. Et un point que je trouve très intéressant est cette question d’être des arches pour accueillir ceux qui ont besoin d’être accueilli. Si on se prépare c’est aussi pour accueillir les autres, pour leur partager ce que l’on a, que ce soit d’un côté matériel mais aussi d’un côté spirituel. Dans les temps comme ça, l’église sera appelée à rayonner, à être un phare dans la nuit.

Conclusion
En conclusion, je crois que l’on peut se poser la question : est-ce que l’on accepte que des temps difficiles peuvent nous arriver ? Et est-ce que l’on a envie de s’y préparer ? Si oui, nous sommes appelés à demander au Saint-Esprit de nous montrer ce qu’il veut pour nous, pour notre famille, pour notre entourage, pour notre église…



Partage de Dominique

Après de telles réflexions, la crainte et les soucis peuvent nous envahir.
Pour cela il est bon de regarder à la parole de Dieu afin de persévérer dans la foi.

1) Les promesses de Dieu pour nous :

– Jésus nous promet d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Juste avant, il dit qu’il a reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre. Mat. 28
– Paul parle d’être attaqué, mais pas écrasé, d’être dans les difficultés, mais non abattu, d’être dans la souffrance, mais pas abandonné, etc…
1 Cor. 4 :9.
– Paul vit dans le contentement : il sait vivre dans la pauvreté et dans la richesse, à être rassasié et à avoir faim, à vivre avec beaucoup et avec peu. Phil. 4
– Phil. 4 :19 : Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire en Jésus-Christ.
– Ne soyez pas inquiets en vous demandant : qu’est-ce que nous allons manger ? Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus. Donc ne vous faites pas de souci pour demain. Demain se fera du souci pour lui-même. Mat. 6 :31-34


2) Dieu nourri son peule pendant 40 ans avec la manne dans le désert.


3) Nourris par des anges :

– Après ses 40 jours de jeûne, après avoir résisté à Satan, Jésus est nourri par des anges. Mat. 4
– Découragé, Elie est nourri 2 fois de suite par un ange, puis il marche 40 jours et 40 nuits. 1 Rois 19


4) Autres miracles :

– Du temps du prophète Elie, il y a une grande sécheresse, la famine, les temps sont durs. Des corbeaux viennent nourrir Elie et lui apporte du pain et de la viande matin et soir. 1 Rois 17
– La veuve de Sarepta fait une galette pour Elie avec ce qui lui reste de farine et d’huile et s’apprête à mourir de faim avec son fils. Puis le miracle s’accompli, la farine et l’huile ne diminuèrent pas tout le temps de la sécheresse. 1 Rois 17

Les miracles de Jésus :

-Il nourrit une foule de 4000 personnes avec 7 pains et quelques petits poissons et il en resta 7 corbeilles. Mat 15
-Il nourrit une foule de 5000 personnes aves 5 pains et 2 poissons et il en resta 12 corbeilles. Jean 6

Culte ensemble à distance du 14 février 2021

Dimanche 14 février 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U Jésus sois le centre.
2. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M Viens toucher ma vie Hillsong
3. https://www.youtube.com/watch?v=eHgaJFEgUk8&list=RDeHgaJFEgUk8&start_radio=1&t=135
A la croix Hillsong
4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w Jésus je te suivrai

Thème : UN AMOUR FOU !

INTRODUCTION :

L’amour de Dieu pour le monde et spécialement pour ceux qui lui appartiennent, reste un besoin vital. Tout le monde sur terre a besoin d’être aimé et aussi d’aimer.
C’est pour cela que la vie chrétienne va au-delà des croyances et des dogmes, c’est une relation !

J’ose affirmer que chaque personne doit rencontrer l’amour de Dieu et le vivre au présent pour devenir … ce que Dieu veut que l’on soit. Pour rentrer dans notre destiné.
Si vous voulez être un bon père, une bonne mère, un bon conjoint, une personne heureuse, … (on peut faire une liste à l’infini) c’est impossible sans l’amour en général et spécialement sans l’Amour de Dieu.

Dieu est Amour … pour nous :

On a beaucoup de qualités de Dieu qui nous parlent de son état, il est puissant, il est présent partout, il est plein de sagesse … mais on a aussi des qualités de Dieu … qui font plus référence à une émotion … tel que Dieu est Amour. Un « sentiment » dans l’être mais aussi dans l’action.

Voici comment est l’Amour de Dieu : 1 Corinthiens 13 verset 4-7

4 L’amour est patient et bon, il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux ;
5 L’amour ne fait rien de honteux, n’est pas égoïste, ne s’irrite pas et n’éprouve pas de rancune ;
6 L’amour ne se réjouit pas du mal, il se réjouit de la vérité.
7 L’amour supporte tout et garde en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience.

Je vous invite à un exercice : vous pouvez remplacer le mot « L’amour » par Dieu / Jésus ou le chrétien.

Dieu est amour, c’est dans sa nature. Il est pardon, miséricorde et consolation pour nous (1 Jean 4 ;8). Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. Ici l’amour n’est pas quelque chose de sentimental, de mielleux ou d’humain. Dans l’évangile (Jean 3 :16) Dieu a tant aimé le monde tel qu’il est, qu’il a donné son fils à la croix pour le monde, la plus grande preuve de son amour se trouve incarnée en Jésus.

Aussi il nous invite à demeurer dans son amour (Jean 15 : 10), cet amour qu’il nous manifeste chaque jour, à nous ses enfants qui en avons tant besoin. Nous sommes aimés de notre Père céleste du même amour qu’il a aimé Jésus (Jean 16 : 27) Car le Père lui-même vous aime …

Et il manifeste son amour envers vous de plusieurs manières (voici quelques exemples) :
• Il croit en vous, même quand vous doutez de votre valeur.
• Il sème la vie quand tout semble perdu.
• Il recueille vos larmes quand la douleur les fait jaillir.
• Il pose son regard sur vous à chaque instant.
• Il sait toute chose, il comprend ce que vous traversez.
• Il se réjouit quand vous vous confiez en lui, quand votre foi progresse.
• Si vous péchez, il fera tout pour vous ramener à lui.
• Il vous encourage quand vos forces déclinent.

IMPORTANT Son amour ne change pas, il ne peut être augmenter et aussi ni diminuer !

Un Amour FOU ! :

Dans le véritable amour de Dieu, il n’y a pas de place en nous pour la crainte de ne pas être toujours aimés quoi qu’il nous arrive.

1 Jean 4 : 18, La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.

La crainte suppose l’idée d’une culpabilité et la perspective d’un jugement, d’un châtiment. Celui qui vit dans la peur prouve par-là que l’amour dont il est aimé n’a pas encore rempli son cœur qui cependant a tant besoin d’amour divin.

Romains 5 : 8, Dieu a prouvé son amour envers nous lorsque nous étions encore prisonniers de nos péchés, de nos vices et passions cachées, incapables de nous en sortir par nous-mêmes, trop faibles pour parvenir à aimer Dieu pour lui apporter ce cœur malade. Dieu a franchi la distance en donnant un grand sauveur, Jésus son fils unique, qui nous unit dans un même amour.

Le vrai amour se vit dans l’amour du vrai !
Nous venons à Dieu tel que nous sommes avec ses standards pas ceux du monde.
Ceci me rappelle l’histoire du chef du village qui prend le châtiment de son enfant sur lui par amour mais aussi par justice.

Se laisser aimer intensément par Dieu pour guérir l’émotionnel, c’est construire une digue pour se protéger des grosses vagues qui veulent tout renverser et emporter, car seul l’amour de Dieu guérit durablement.

CONCLUSION :

L’amour de Dieu se consomme sans modération.

Esaïe 54 :10 et Jérémie 31 :3 nous enseignent que nous sommes aimés par Dieu d’un amour éternel. Et si les montagnes et les collines s’éloignaient, si nos repères chancelaient, son amour ne s’éloignerait pas de nous. C’est son amour qui efface nos transgressions et ne se souvient plus de nos péchés.

Laissons-nous aimer par l’Auteur de l’amour.

Culte ensemble à distance du 7 février 2021

Dimanche 7 février 2021
Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).


Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U Jésus sois le centre.
2. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M Viens toucher ma vie Hillsong
3. https://www.youtube.com/watch?v=eHgaJFEgUk8&list=RDeHgaJFEgUk8&start_radio=1&t=135 A la croix Hillsong
4. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w Jésus je te suivrai


Thème : Le chrétien et le jeûne.
Célébration finale dans le cadre des 3 jours de jeûne et prière de l’église.

Durant la rencontre, il y aura …
un partage de Renate sur le jeûne.
la sainte-cène animée par Luc Normandin
un temps de prières dirigé par Renate Normandin

MESSAGE :
Peut-être que vous l’avez oublié, mais notre vie chrétienne est une vie de disciple. Ah oui !

Et si je vous parle de jeûne maintenant ! Je le sais l’évocation du mot jeûne fait souvent peur ! En fait pour dédramatiser, si je vous disais que nous jeûnons naturellement toutes les jours sans nous en rendre compte. Toutes les nuits, la période de sommeil quotidienne permet aussi à notre organisme de se reposer sans avoir à travailler à la digestion. Et personne n’en est mort !

Il y a différentes façons de jeûner : On peut jeûner de nourriture, en prenant toutes les précautions nécessaires et indispensables à un bon équilibre pour notre organisme pendant cette période ou encore d’une habitude qui prend trop de place dans notre vie : réseaux sociaux, télévision ou autre… A noter les 2 façons sont très difficiles à jeûner.

Le jeûne est une recommandation que nous retrouvons aussi bien dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Le jeûne est encouragé par Dieu, vécu par Jésus et ses disciples.

Le jeûne est véritablement une puissance qui est à notre disposition. Jésus le dit, certains combats spirituels ne peuvent être remportés que dans le jeûne et la prière.
Matthieu 17.21 : “Mais cette sorte de démon/esprit ne sort que par la prière et par le jeûne.”
Je vous invite fortement à lire toute l’histoire dans Matthieu 17 les versets 14 à 21 et à prendre conscience de chaque détail.

Et jeûner doit faire partie de la vie courante du chrétien. Lorsque Jésus en parle dans Matthieu, il ne dit pas SI, mais bien LORSQUE…
Matthieu 6.16 : “Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent.”

Attention, il ne faut pas confondre le jeûne du chrétien, et les différentes approches religieuses, extrémistes ou simplement intellectuelles qui n’ont pour objectif que d’essayer d’atteindre un idéal ou d’obtenir un corps en forme. IMPORTANT Le jeûne est un très mauvais régime !

Le jeûne n’est pas non plus un moyen de prouver quoi que ce soit au Seigneur ou un moyen d’essayer de l’impressionner ou de faire pression sur Lui. Je vous le dis : je l’ai fait et cela ne marche pas !

Le jeûne nous permet de remettre Dieu à la première place dans nos vies. Et de prendre conscience de toutes nos faiblesses et de notre petitesse.

Le temps mis de côté par le jeûne nous permet d’être plus disponibles pour le Seigneur. Cette privation dispose nos cœurs à rechercher notre Dieu.
Psaume 42.2 : “Comme une biche soupire après des courants d’eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu “

Il y a des précautions à prendre avant de décider une période de jeûne et voici les étapes :

La première chose à prendre en compte quand nous décidions de jeûner est de vérifier que notre motivation soit à la bonne place. C’est la première étape indispensable pour s’assurer que le jeûne que nous envisageons, fasse plaisir au cœur de Dieu.
Esaïe 58.6 : “Voici le jeûne auquel je prends plaisir…”
Voici quelques mauvaises raisons :
-pour ma gloire (réf. Matthieu 6 : 16),
-pour le pardon de nos péchés,
-pour la recherche de « mon » bonheur,

Une fois notre motivation assurée, il nous faut aussi décider de l’objectif que nous recherchons à atteindre, du combat que nous décidons de mener.
Nos circonstances, les difficultés que nous rencontrons, un problème qui a besoin de trouver une solution, une question sans réponse, une recherche au niveau spirituel, une soif de notre âme… pour quelles raisons décidons-nous de jeûner ? Avant de nous lancer, parlons-en clairement au Seigneur. Prions et intercédons pour cet objectif précis pendant le jeûne.

Une autre décision à prendre AVANT de commencer le jeûne est la durée pendant laquelle nous allons jeûner.
Il ne serait absolument pas sage de se lancer sans avoir par avance décidé du jour d’arrêt du jeûne. Un cadre strict et stable est indispensable pour ne pas se mettre en danger autant au niveau physique que spirituel.

S’entourer d’amis ou de proches qui ne jeûnent pas pendant cette période est aussi indispensable pour pouvoir avoir un recul sur notre bien-être tant physique que spirituel.

Une dernière pensée, une pratique régulière du jeûne nous permet de garder cette « arme aiguisée » et toujours prête à être utilisée. Lorsque nous nous retrouvons devant un combat / un défi que nous n’avions pas vu venir, il nous est facile d’avoir recours au jeûne parce que nos organismes et esprits sont “musclés” dans ce domaine.

CONCLUSION :
Que le Seigneur nous parle, si c’est un domaine qu’Il veut que nous développions dans notre vie !

ATTENTION : Jeûner peut-être dangereux, si pratiqué dans de mauvaises conditions physique ou/et

Culte ensemble à distance du 31 janvier 2021

Dimanche 31 janvier 2021

Le thème de cette année est « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga. 5.25).

Pour ceux qui ne peuvent pas vivre le culte en direct, voici un temps de louange (à noter les chants ne sont peut-être pas les mêmes que ceux du culte en direct) et la prédication dans les grandes lignes.

  1. https://www.youtube.com/watch?v=3jz0ea2Ot9U         Jésus sois le centre.
  2. https://www.youtube.com/watch?v=Mv_eyi-kU1M       Viens toucher ma vie (Hillsong)
  3. https://www.youtube.com/watch?v=6_ok_oxNX-w       Jésus je te suivrai


Thème : Prendre ou perdre du temps … voilà la question.

Introduction :

Aujourd’hui, j’aimerais vous donner une clé pour approfondir votre relation avec Dieu … Consacrez Lui du temps, du temps de qualité

Le temps est une des choses que l’on a de plus précieuses, parce qu’on ne peut pas le gagner, une foi perdue on ne peut pas le récupérer, on en a une quantité fix, on ne peut pas en rajouter.

Et donc je pense qu’il est important de bien le gérer et l’investir dans ce qui est le plus important : notre relation avec Dieu.

Ne pas perdre son temps

Une fois perdu … il est perdu, aucun moyen de revenir en arrière…Il est donc important de cibler ce qui nous fait perdre notre temps, identifier pour corriger, c’est logique mais parfois on a tellement des œillères qu’on ne se rend pas compte du temps qu’on peut perdre dans des futilités.

Je pense qu’il est important de regarder à nos motivations : Pourquoi je fais ceci ou cela ? Qu’est-ce que ça m’apporte ?

1Cor 10.23

Oui, tout m’est permis, mais tout n’est pas bon pour nous. Tout est permis mais tout n’aide pas à grandir dans la foi.

Ce que je trouve intéressant dans ce passage c’est surtout la fin, Tout n’aide pas à grandir dans la foi, c’est vraiment là où je veux en venir, si tu veux grandir dans la foi, focalise-toi sur ce qui te fera grandir.

Je sais que moi-même et je ne pense pas être le seul, je passe tellement de temps à faire des choses inutiles, qui peuvent apporter un sentiment de satisfaction sur le moment mais qui finalement ne m’apporte pas grand-chose, ce n’est pas mauvais en soi, mais est-ce que ça me fait grandir ?

Bien souvent non, et je sais que je dois me battre contre ça, car je crois sincèrement que quand on perd notre temps au lieu de le passer avec Dieu il y en a un qui se frotte les mains.

Je peux paraître un peu dur mais c’est pourtant la réalité.

Ce que l’ennemi veut c’est nous éloigner de Dieu, et ne pas passer de temps avec Dieu, quoi de mieux pour nous en éloigner….

Si vous ne passez jamais de temps avec quelqu’un vous ne serai jamais proche de cette personne. Même réalité avec Dieu. 

Cela étant, je ne veux pas vous culpabiliser de vous distraire et de vous détendre, loin de moi cette idée, comprenez-moi bien, Et je pense sincèrement qu’il est bon de prendre du temps pour sois, c’est même important

Ce que je veux dire c’est « Ne vous laissez pas voler votre temps »

J’ai chez moi, une carte avec une « punch line » que je trouve vraiment chouette et ça dit : On ne doit pas se sentir coupable de ne pas passer du temps avec Dieu, mais arnaqué.

Le défi : Faire l’effort de passer du temps avec Dieu.

J’ai à cœur de vous faire réaliser à quel point passer du temps avec Dieu c’est bon,

Cependant… c’est un combat, oui parfois on n’est pas dans le « mood » comme disent les jeunes, on n’a parfois pas envie.

Oui, c’est une relation qui coûte, parfois il faut se mettre un petit coup de pied au cul mais hé… mais saches que tu n’es pas celui à qui cette relation a coûté le plus…… Dieu voulais tellement cette relation qu’il à sacrifié ce qu’il avait de plus cher, son fils Jésus pour rendre cette relation possible.

Conclusion :

Et il faut se battre, parce que comme j’ai dit avant, il y en a un qui n’a pas envie que tu passes du temps avec ton Dieu.

Alors sois fort, bats-toi ! Prends du temps dans la prière, dans Sa Parole, dans la louange, c’est tellement bénéfique.